Arthaus et l’Institut français présentent en avant-première norvégienne le film « Portrait de la jeune fille en feu » en présence de Céline Sciamma et de l’actrice Adèle Haenel, lundi 11 novembre à Gimle Kino.

 

1770. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle l’observe et la regarde.

Céline Sciamma est une des réalisatrices françaises les plus intéressantes de ces dernières années. Ses films abordent régulièrement les sujets de la sexualité, du genre ou du féminisme, et placent toujours les personnages féminins au centre de l’attention. « Portrait de la jeune fille en feu » a gagné le prix du meilleur scénario et la Queer Palm au festival de Cannes 2019.

Adèle Haenel est une actrice française reconnue. Après avoir joué dans le premier long-métrage de Céline Sciamma « Naissance des pieuvres » en 2007, elle collabore avec elle pour la seconde fois dans « Portrait de la jeune fille en feu ». Elle a également joué dans deux films récemment distribués par Arthaus en Norvège : « La fille inconnue » des frères Dardenne et « 120 battements par minute » de Robin Campillo.

Après la projection, Céline Sciamma et Adèle Haenel seront en conversation avec Oda Bhar, critique de cinéma à Morgenbladet. 

Avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luàna Bajrami, Valeria Golino.

Le film sera projeté lundi 11 novembre à 18h au Gimle Kino.

Réservez vos billets ici