L’écrivain et rappeur franco-burundais sera à Bergen Litteraturhuset le 4 novembre pour parler du pouvoir de la littérature, de musique et d’exil avec Doriansgrave, artiste du hip hop et du slam de la scène berguenoise d’origine nigériane .

 

A ses 13 ans, Gaël Faye et sa famille ont fuit la guere civile au Burundi pour s’installer à Paris. S’inspirant de sa propre enfance, il décrit dans « Petit Pays » la guerre entre les Hutsis et les Tutsis, pendant laquelle plus de 300 000 personnes sont mortes. Ce premier roman a reçu de nombreux prix littéraires prestigieux et a été traduit dans une vingtaine de langues, dont le norvégien en 2018 (« Lille land », Gyldendal) Cependant, c’est à travers le rap que Gaël Faye s’est d’abord fait connaître.

A Bergen Litteraturhuset, il parlera du pouvoir de la littérature, de musique et d’exil avec Doriansgrave, artiste du hip hop et du slamde la scène berguenoise d’origine nigériane.

 

La conversation sera en anglais.