Cette année L’Institut français de Stavanger collabore avec le festival Kapittel pour proposer à ses adhérents une discussion en FRANÇAIS entre Alain Mabanckou et Lydie Salvayre. 

 

Alain Mabanckou et Lydie Salvayre sont deux stars de la littérature en France. Rencontrez-les en conversation sur leur propre littérature et débattre sur leurs réflexions sur la langue et l’identité nationale.

 

LIEN vers la billetterie ICI  pour la discussion en FRANÇAIS : LANGUAGE, IDENTITÉ ET POUVOIR ( le vendredi 21 septembre à 19h30 ) 

LIEN vers la billetterie ICI pour la discussion en ANGLAIS  ( le samedi 22 septembre à 17h ) 

 

SUR ALAIN MABANCKOU 

Né à Pointe-Noire, au Congo, en 1966, Alain Mabanckou, professeur de littérature à l’université de Californie à Los Angeles, après avoir étudié le droit et travaillé en France, est un des écrivains « francophones » parmi les plus lus et les plus reconnus. Ses œuvres, traduites dans une quinzaine de langues, touchent aussi bien au domaine de la poésie qu’à l’essai, au récit autobiographique qu’au roman. Signataire en mars 2007 du manifeste « Pour une littérature-monde en français », qui conteste l’appellation « littérature francophone », il revendique par ailleursde n’avoir que deux identités, celle d’écrivain et celle d’être humain, et non pas de Noir ou de Franco-congolais.

En 2018 l´écrivain franco-congolais a refusé de participer au projet francophone d’Emmanuel Macron sur France Inter. Il critique en effet une forme de colonialisme culturel et pointe un manque de cohérence idéologique à parler de francophonie avec ces mêmes pays Africains qui ont subi et subissent toujours, selon lui, des régimes dictatoriaux en français.

Avec  son dernier roman «Les cigognes sont immortelles», l’écrivain signe son livre le plus politique avec une plongée dans la violence politique au Congo vue par les yeux de l’enfant qu’il a été.

romans disponibles à la médiathèque de Stavanger : 

  • Verre cassé (2005)

  • Mémoires de porc-épic (2006)

  • Black Bazar (2009) 

  • Lumières de Pointe-Noire (2013)

  • Le monde est mon langage ( 2005) 

 

SUR LYDIE SALVAYRE

Lydie Salvayre, de son nom de jeune fille Lydie Arjona, est née  en 1948 d’un couple de républicains espagnols exilés dans le sud de la France depuis la fin de la guerre civile. Son père est andalou, sa mère catalane.

Elle passe son enfance à Auterive, près de Toulouse, dans le milieu modeste d’une colonie de réfugiés espagnols. Le français n’est pas sa langue maternelle, langue qu’elle découvre et avec laquelle elle se familiarise par la littérature.

Son style mâtiné d’espagnol rajeunit le français et se prête à l’adaptation théâtrale. Plusieurs de ses romans dont « La Puissance des mouches » et « La Compagnie des spectres » ont déjà été portés sur scène.

À plusieurs reprises favorite lors des prix littéraires son roman « La Compagnie des spectres », paru en 1997, a été élu « Meilleur livre de l’année » par la revue littéraire Lire

 

romans disponibles à la médiathèque de Stavanger : 

 

  • Pas pleurer (2014)
  • La puissance des mouches (1995)
  • La compagnie des spectres (1997)