L’Arctique à travers les yeux d’une navigatrice française 

 

 » Initiée à la photographie auprès de mon grand-père le photographe Gilbert Garcin, j’exerce la profession d’Officier de la Marine Marchande. Originaire des Alpes, l’Arctique s’avère être une destination logique, avec mon attraction pour les grandes étendues sauvages et les éléments forts que sont la mer et la montagne. Je partage mon temps entre le Spitzberg et Tromsø depuis 5 ans, (auprès de mon compagnon musher et nos 20 huskies).
 
J’ai eu la chance d’être Skipper et Officier à bord d’une large gamme de navires, du voilier d’expédition de 14 mètres au navire de recherche scientifique de 60 mètres. Ces embarquements ont suscité en moi le désir de témoigner de l’immense beauté des paysages que je côtoie, sous un angle personnel et poétique.”
 
Delphine Garcin

Les projets de Chris Burkard et Kal Barteski, qui défendent par leurs images et messages la conservation du milieu arctique, sont une grande inspiration pour Delphine Garcin. Son travail est fortement marqué par la notion de circulation. La navigation, la marche, le traîneau… La photographe nous questionne sur le sens du parcours et ce que représente le mouvement dans ces territoires peu hospitaliers où l’Homme est en permanence confronté à ses propres limites, physiques, morales ou intellectuelles, quel que soit son mode de déplacement.